Syndicat mixte du Grand Bassin de l'OustAgricoles
⇒Thème fertilisation
  ⇒Couvert végétaux

L’interculture correspond à la période entre la récolte d’une culture et l’implantation de la culture suivante.
Son rôle est de limiter l’érosion des sols, le lessivage de l’azote, l’entraînement des produits phytosanitaires, le développement des mauvaises herbes ainsi que le tassement des sols.

Un point sur la réglementation :
Concernant l’obligation de couverture hivernale des sols, plusieurs réglementations peuvent s’imposer aux agriculteurs selon :
- La situation géographique de leur exploitation
- Leur participation au PMPOA II
- Le statut de leur exploitation par rapport à la nomenclature des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE)
En effet, depuis juillet 2001, les agriculteurs en Zones d’Actions Complémentaires (ZAC : Oust Amont, Oust Moyen, Oust Aval, Claie, Yvel et Aff dans sa partie morbihannaise) ont l’obligation d’implanter des couverts végétaux pendant l’hiver pour limiter les risques de lessivage.
Par ailleurs, depuis janvier 2005, toutes les exploitations qui ont déposé un dossier PMPOA2 (DEXEL ou pré-étude) ont aussi pris cet engagement.
Enfin, le nouvel arrêté préfectoral du 4 août 2006 fixant les prescriptions techniques à respecter par les installations classées soumises à déclaration rend quasi systématique la couverture hivernale des sols sur les départements du Morbihan et de l’Ille et Vilaine.
 

Les espèces à implanter pour constituer un couvert végétal sont les mêmes que celles autorisées pour la mise en place des jachères dans le cadre des aides compensatoires aux surfaces, ainsi que le seigle, l’avoine et le triticale, exception faite des légumineuses.

En ZAC, la destruction du couvert devra être mécanique par travail du sol. Toute destruction chimique est interdite, sauf dans le cas des légumineuses ou de travail du sol simplifié.

Dans ces deux cas, la destruction chimique reste interdite :
- Sur les parcelles classées à risque phytosanitaires élevé
- A moins de 10 mètres des rives de cours d’eau
- A moins de 1 mètre des fossés

La réglementation vous impose de laisser votre couvert végétal jusqu’au 1 février mais il peut être maintenu plus longtemps.
La date de destruction du couvert végétal doit être modulée en fonction de la réserve en eau de la parcelle (humidité) :
En zone sèche ou après un hiver peu pluvieux, il est conseillé de détruire le couvert végétal au plus tard mi-février sauf dans le cas d’une valorisation par le bétail.
En zone humide, le couvert végétal peut être laissée en place jusque mi-mars sans porter préjudice à la réserve en eau.

Pour visualiser les caractéristiques des différentes espèces de couverts végétaux,cliquez ici

Imprimer cette fiche