Syndicat mixte du Grand Bassin de l'OustAgricoles
⇒Thème phytosanitaire
  ⇒Utiliser son CPAR : Aménagement
Aménager ses parcelles pour réduire les risque liés au ruissellement

Le diagnostic des parcelles vis-à-vis des risques de ruissellement des produits phytosanitaires est réalisé selon une méthode validée par la CORPEP (Cellule d’Orientation Régionale pour la Protection des Eaux contre les Pesticides), adaptée exclusivement au contexte breton.

Ce classement permet de regrouper les parcelles de l’exploitation selon 3 classes de risques en fonction :
- de leur emplacement par rapport au cours d’eau,
- de la pente d’écoulement,
- de la présence ou non de drainage,
- du pourcentage de pente,
- de la présence ou non d’une protection avale (talus, bois, couvert herbacé)

Il est souvent souhaitable de réaliser certains aménagements pour réduire les risques de ruissellement des produits phytosanitaires : Le principe est d’agir sur l’un ou l’autre des critères de notation pour permettre le reclassement de la parcelle en risque moins fort et avoir ainsi un choix plus large de produits. Les critères modifiables par un aménagement sont les suivants :

Il est parfois intéressant de coupler la réalisation d’un talus à celui d’une zone herbacée de protection : Ainsi se réalisera un équilibre d’humidité entre la parcelle en amont du talus, qui restera fraîche plus longtemps sans être trop mouillée et la parcelle avale, qui sera de ce fait moins humide, permettant de favoriser le pâturage dans de meilleures conditions.

Imprimer cette fiche